PARLOPHONIE

Création 2016 / En diffusion

Performance voix & traitement électro-acoustique pour un orchestre de transistors radio.

 

PARLOPHONIE joue avec l’univers radiophonique. Or la radio est faite d’évocations multiples et de paradoxes. Elle est à la fois une voix diffusée sur des dizaines de kilomètres pour des milliers de personnes et elle est la voix de l'intime que l'on écoute dans les moments où l'on est seul, dans sa cuisine, sa voiture, sa salle de bain... comme si elle n'était prononcée que pour soi, allant même jusqu'à croire qu'il s'agit d'une voix dans sa tête.

Cette voix prend l'allure d'un flux, d'un robinet intarissable qu'on peut ouvrir à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. La performance explore ce flux sonore, ce flux de parole dont l'écoute varie et s'attarde sur la musicalité de la voix, les rebonds, les éclats. La radio est aussi faite de bruits, de souffles, de brouillages et d’aléas. Le duo pousse à l’extrême la plasticité de la parole et l’aléatoire de la radio.

Sur scène : un corps qui parle, qui vocalise, qui explore les limites du langage, le son de la pensée qui s'énonce, un corps qui joue à devenir radio. Une voix dont on donne à voir le corps puis en aller-retour une voix sans corps, juste le son de cette voix présente sur scène.

En relais de ce corps, un instrumentarium d'une quinzaine de radios, deux émetteurs et un revox, qui sonorise la voix et projette le son dans l'espace de la scène et des spectateurs. Le son circule d'un poste de radio à un autre, crée ainsi des reliefs et de multiples plans sonores. S'invente alors une diffusion et une spatialisation du son très spécifique car chaque poste de radio a sa propre couleur sonore, très singulière. Ce jeu de diffusion en direct tisse la relation entre la voix sur scène et la voix diffusée sur les postes de radio et invite parfois, subrepticement, les vraies voix de la radio.

 

Télécharger le dossier en PDF

Production : Les Harmoniques du Néon. Coproduction : le Coréam (Collectif de recherche électro-acoustique et d’action musicale) et Le Générateur (Gentilly).

Avec le soutien de La Source, le Grame – CNCM de Lyon, le Théâtre Prémol. Avec l’aide de la DRAC Rhône-Alpes-Auvergne, la Région Rhône-Alpes (dispositif Fiacre 2015), le Département de l’Isère et la Ville de Grenoble, le Conseil Général du Val de Marne, le CNV, l’ADAMI et la SPEDIDAM.

6- Parlophonie-Anne-Julie-Prep-Geneve-2.jpg

Avec : Anne-Laure Pigache, Anne-Julie Rollet

et la complicité de Pascal Thollet.

PARLOPHONIE est passée ou passera notamment par Bagnolet (Audible Festival, les Instants Chavirés, à l’Echangeur), Gentilly (Festival Frasq au Générateur), Besançon (FRAC), Nantes (Festival Sonor au Pannonica), Fontaine (La Source), Périgueux (Festival Expoésie), Le Havre (Festival Pieds Nus), Cluny (Pépète Lumière), Brest (Festival Longueur d’Ondes), Caen (Le DOC), Claix (Le Déclic), Paris (Festival Sonic Protest), Bordeaux (Festival Chahuts), Lyon (Périscopes), Reims (Festival La Magnifique Avant-Garde – Annulation COVID), Genève (Festival Les Yeux grands fermés)

Le Cri du Patchwork sur France Musique invite Parlophonie le 29 mai 2018 : 

Écouter le podcast

6- Parlophonie-Anne-Julie-Prep-Geneve-2
6- Parlophonie-Anne-Julie-Prep-Geneve-2

press to zoom
parlophonie100 credit photo PHILIPPE TRIPIER
parlophonie100 credit photo PHILIPPE TRIPIER

press to zoom
7--Parlophonie-fenetres-couleurs-Prep-Geneve-2-F-Vincent-Cabioch
7--Parlophonie-fenetres-couleurs-Prep-Geneve-2-F-Vincent-Cabioch

press to zoom
6- Parlophonie-Anne-Julie-Prep-Geneve-2
6- Parlophonie-Anne-Julie-Prep-Geneve-2

press to zoom
1/7