fev2021_recto-flyer-orillon.jpg

Avec : Anne-Laure Pigache, Anne-Julie Rollet, Pascal Thollet

c'est moi le pharaon
00:00 / 04:55
fev2021_verso-flyer-orillon.jpg

ORILLON PLIURE 

Création In Situ mars 2021

Pièce radio créée avec des personnes de la clinique du Grésivaudant

 

En partenariat avec le Centre International des Musiques Nomades de Grenoble, le Département de l'Isère, dans le cadre de Culture et Santé.

 

Pièce restituée sous forme d'une installation à l'occasion du Festival Détours de Babel (Mars 2021)

 

Nous avons pensé notre présence comme un temps de résidence ou d’atelier ouvert pour pouvoir nous adapter à la présence irrégulière des patients. Nous avions convenu avec le personnel de l’hôpital, qu’établir un groupe précis, avec des horaires strictes et une exigence d’assiduité n’était pas le meilleur moyen pour rencontrer les patients et les inviter à un travail créatif (d’une part ils ont beaucoup de contraintes individuelles d’emploi du temps en raison des soins et d’autre part, pendant les temps de vacances, ils n’ont pas forcément envie de s’inscrire et de prévoir, leur état de disponibilité varie d’un jour à l’autre). De notre côté nous avions envie d’une forme plus souple et plus ouverte que des ateliers stricts de 2h, au format trop serré. Être sur place plus longtemps et prendre le temps de simplement discuter avant de plonger dans l’inconnu de la création sonore nous semblait plus juste.

14 personnes ont participé à l'atelier sur 4 jours soit 32h d’ateliers. Chaque jour nous étions sur place de 9h30 à 17h.

Nous avons installé notre laboratoire d'expérimentation sonore sur la scène de la salle de conférence de la clinique, dans la perspective d'accueillir un groupe de personne à géométrie variable. Nous avons proposé à chaque personne de choisir son mode d'implication et d'intervention et de pratiquer durant le temps qu'elle souhaitait.

Chaque jour, nous avons écouté des pièces sonores puisées dans notre sonothèque (poésie sonore, field recording, pièces électro-acoustique, phonographie…) pour susciter des discussions autour des questions de créations sonores et d'intentions artistiques.

Dans notre laboratoire d’expérimentation sonore, il y avait différents postes possibles, et notamment : L’écoute et l’enregistrement (balades d’écoute en acoustique ou amplifiée dans le parc et dans les bâtiment, captations et enregistrements dans la clinique, séances d'écoute des captations réalisées, en considérant l’écoute comme une pratique), la production sonore (travail de la voix au micro, mise en place de partition de paroles, manipulation d'objets amplifiés, jeu sur des instruments électroniques, improvisation, diffusion sur un orchestre de haut- parleur.

Les cadres de jeux : Nous participions musicalement aux temps de jeux. Selon les personnes nous avons proposé des improvisations libres ou des jeux d’improvisations avec consignes.

Nous étions attentifs au temps de la rencontre qu'il a fallu parfois entreprendre en trainant dans le parc de la clinique pour mettre les personnes en confiance dans ce dispositif et nous avons insisté sur le fait que nos propositions étaient ouvertes. D'autre part, nous avons insisté sur le fait que réussir ou rater n’étaient pas des notions utiles dans notre laboratoire d’expérimentation. En fonction des discussions avec les participants, de leurs remarques et de la situation du moment nos propositions se transformaient.

Les sessions de jeu et d’improvisation ont été enregistrée en vue d’une production finale.

Partenariat avec Radio LOCO : Profitant de notre présence à la clinique, nous avons rencontré l’équipe de Radio Loco (atelier annuel au sein de la Clinique). Nous sommes revenus quelques jours plus tard pour faire une émission qui racontait la première session d’ateliers. L’émission était animée par l’équipe de Radio Loco et Solène, une des participante de ORILLON PLIURE que nous avions invité pour l’occasion.

 

Télécharger le dossier en PDF